Accueil
 
 

DOCUMENTS - NOUVELLES

 

 

LES PLANETES CHANGENT DE NOMS

 

Janvier 2010

L'Académie de langue hébraïque a décidé de renommer les planètes du système solaire en leur attribuant désormais de noms en hébreu.

En 2009, elle avait lancé un appel au public pour recevoir des propositions de noms en hébreu. Parmi les milliers de réponses, on trouvait des noms de tous les genres : prénoms bibliques, noms des joueurs de football, mots en hébreu sans aucune connotation cosmologique mais se rapprochant de la sonorité des noms originels, etc..

En fait, il existait déjà des noms de planètes en hébreu qui avaient été donnés par 'Hazal ! (1)

Cependant, ils ne concernaient que six des planètes du système. Uranus et Neptune, ne faisaient pas partie de la liste.
Cette lacune a été comblée et les deux exclues ont pu rejoindre le club des planètes " blanc-bleu ".

    Ainsi aux côtés de
     
    Noga (Vénus),
     
    Chabtaï (Saturne),
     
    Maadim (Mars),
     
    Tsédek (Jupiter),
     
    Ko'hav 'Hama ( Mercure - littéralement étoile chaude),
     
    Neptune est devenue Rahav en rapport avec la mer
     
    et Uranus s'est changé en Oron signifiant " petite lumière " renvoyant au faible éclat de la planète dû à son éloignement du soleil.
     
    Paradoxalement, la planète Terre n'a pas de nom spécifique. On peut utiliser "Eretz" (dans le sens de territoire, par exemple Eretz Israël : La Terre d'Israël)
     
    ou alors "Adama"( la Terre sur laquelle tout pousse : par exemple : les fruits de la terre) Ce dernier sens paraît plus approprié car la racine est Adam (Homme) d'où la Terre de l'homme.
     
    (1) Haza"l (Acronyme de akhamenou, zikhram livrakha « nos Sages, de mémoire bénie ») est un terme générique désignant, dans le judaïsme rabbinique, les dirigeants spirituels du peuple d'Israël et les décisionnaires en matière de Halakha (Loi juive) dans la période s'étendant du Second Temple à la clôture du Talmud de Babylone, au VIè siècle de l'ère commune.

 
haut de page