Accueil
 
 

ISRAEL DEMOGRAPHIE ET ALYA
 
 
 

L'alya

Un peu de géographie

 Un pays où il fait bon vivre
 
 

Egalité du taux de naissance des femmes juives et arabes en 2016
 

 

    Pour la première fois, le taux moyen des naissances d'une femme juive et d'une femme arabe est égal à 3,11.
    C'est une véritable révolution :
    A l'aube des années 2000, la situation était très différente : Une femme arabe donnait naissance en moyenne à 4,3 enfants alors que pour la femme juive le taux était de 2,6.
     
    En novembre 2016, le Bureau des statistiques a publié :
    - A la fin de 2015 on comptait en Israël, 2,789 millions d'enfants de moins de 17 ans dont 71,3% juifs et 25,7% arabes.
    33% de la population israélienne était composée d'enfants, 41% pour le secteur arabe, 32% pour les juifs.
    - La moitié des enfants d'Israël vivent dans le centre du pays., 654 000 dont 359 000 dans la région de Tel Aviv et 427 000 à Jérusalem.
    Dans la Région Nord, ils étaient 744 000 et dans le Sud 428 0000.
     
    Ce nouveau phénomène va profondément modifier la démographie de notre pays.
    En effet, si la population arabe représente environ 21 à 22% de la population moyenne, les enfants représentaient l'an dernier 26%.
     
    La nouvelle situation devrait marquer le retour à un pourcentage de naissances dans la population juive en hausse par rapport à sa voisine arabe.
     
    Israël aujourd'hui n° 620 du 5 décembre 2016
 
 
 
 

L'Alya
 
 
 
 
L’Aliyah 2016 en légère «baisse»

27.000 nouveaux migrants sont devenus Israéliens en 2016. (31.000 en 2015).
Le nombre de Français est plus faible (5.000 contre 7.900 en 2015)
Cependant le directeur de l’Agence juive décèle, dans le cadre des 15 dernières années « une tendance à la hausse continue, spécialement depuis les pays occidentaux ».
 
On note que la plupart des nouveaux arrivants ont un bagage professionnel, et que 11 % d’entre eux ont décidé de s’établir à Tel-Aviv, 10 % à Jérusalem et 9 % à Netanya dont la grande majorité de Français.
 
 
 
EN 2015, Netanya et Beer Sheva font désormais partie des 8 villes qui comptent plus de 200.000 habitants.
Elles rejoignent ainsi Jérusalem, Tel Aviv, Haïfa, Rishon le Zion, Ashdod et Petah Tikva.
 
Le tiers de la population habite à Rishon le Zion, Petah Tikva et Netanya.
 
 
 

Plus de 6,600 juifs de France ont émigré en 2014, soit plus du double de l’année précédente

En 2013, 19 200 nouveaux arrivants, avec une mention spéciale pour la France qui connaît une augmentation de 63 % ( 3120 contre 1920 )En majorité, ils ont choisi de s'installer à Jérusalem (2 400), talonnée par Tel-Aviv

Clin d'œil : les femmes sont montées en plus grand nombre que les hommes : près de 10 000 contre 8 500, dont la plus âgée, 103 ans, est originaire des États-Unis.

Au cours de l'année 2012, 16 577 nouveaux immigrants se sont installés en Israël,
 
Entre 1993 et 2011, on constatait une moyenne de 18 000 olim par an.
 
Depuis la création de l'Etat, on a dénombré 3,2 millions de olim dont près de la moitié (41%) ont fait leur alya depuis 1990.
 
 
 
 
 
 

 Population israélienne
 
 
 
 
 

 2008

 2009

2010 

2011

2013 

 2014
Total 7 337 000 7 465 500 7 587 000  7 933 200  8 081 000    8 904 373
Juifs 5 540 000 5 634 300 5 726 000  5 900 000  6 066 000  75.1 %  6 104 000
Arabes 1 440 000 1 513 200 1 548 000  1 600 000  1 670 000  20.7  
Autres  357 000  318 000  313 000  318000  345 000  4.2%  
 
Autres = une catégorie essentiellement composée d'immigrants de l'ex-URSS qui ne sont pas inscrits comme Juifs sur les registres de l'état-civil.
Les arabes chrétiens forment une minorité au sein de la population arabe, en large majorité musulmane.
 
Autres données
Mariages 127 052  Non pratiquants

43.5%
  Espérance de vie   Santé :  
Divorces 29 616  Traditionnels

38.1 %
  Hommes : 80 ans    Sédentaires : 49 %

 Heureux de vivre : 88.5 %
Naissances 160 749  Religieux

9.6 %
  Femmes : 83.6 ans    Sportifs : 31 %  Optimistes : 55%
82 000 Garçons - 78 000 Filles  Orthodoxes

8.8 %
     Fumeurs : 24 %  
Israël est encore une nation assez jeune avec près 28 % d'habitants âgés de moins de 14 ans, contre 18,5 % seulement dans la plupart des Etats occidentaux.
9,7 % des Israéliens ont dépassé 65 ans, contre près de 15 % dans les pays industrialisés.
 
4,8 % sont âgés de 75 ans et plus
La proportion entre hommes et femmes reste constante, ( 979 hommes pour 1.000 femmes).
 
L'âge moyen du mariage était de 27,3 ans pour les hommes et 24,3 ans pour les jeunes filles.
64,5 % des hommes et 46 % des femmes entre 25 et 29 ans sont célibataires, un chiffre qui doit inquiéter les mères.
 
 
REPARTITION
 

La majorité de la population juive est concentrée à Jérusalem et dans la plaine côtière, qui comprend Tel-Aviv, alors que 60 % des Arabes vivent dans le Nord, une région qui abrite un cinquième de la population totale mais 10 % seulement des Juifs israéliens.
Dans le Sud, la répartition est à l'opposé : 11 % seulement des habitants sont des Arabes, en majorité des Bédouins.
 
 
Dix millions d'habitants vers 2030

Si en 2000 sur chaque kilomètre carré il y avait 288 personnes, vivent dans le même espace 347 personnes - soit une augmentation de 20%.
Tel - Aviv a une densité d'environ 7 505 personnes par kilomètre carré, et Jérusalem 6446, mais ce n'est rien par rapport aux personnes de Bne-Brak qui sont 22 145 personnes par kilomètre carré.
 
En revanche, l'habitat est beaucoup plus dispersé dans les régions périphériques avec une densité de 278 habitants au kilomètre carré dans le Nord et de 74 dans le Sud.
On observe une progression constante du nombre des Israéliens de naissance. Durant les premières années de l'Etat, 35 % seulement des habitants juifs étaient nés sur place. A la fin de 2008, leur proportion a atteint 70 %.
 
 
 

 Un peu de Géographie....
 
     
    La superficie de l'Etat d'Israël est, depuis 1967, de 22.072 km2 dont 21.643 en terre, le lac de Tibériade 429 km2 et la Mer morte 265 km2.
     
    Israël compte 857 kilomètres de frontières avec ses voisins.
    Les rivages de la Méditerranée s'étendent sur 194 kms, ceux de la Mer Rouge sur 12 kms.
     
    Le point le plus bas du pays se trouve à la Mer Morte à 421 m au dessous du niveau de la mer.
    Le point le plus haut se trouve au sommet du mont Hermon à 2.224 m d'altitude.
     
    Le seul fleuve en Israël est le Yarden (Jourdain) d'une longueur de 250 kms.
    Ses principaux affluents sont les rivières Alexander, Basor, Hadera, Yarkon, Sa'ar, Kichon et Sorek.
     
     
     
    Dans l'avalanche des statistiques en tous genres que produit l'Institut israélien de la Statistique, voilà un classement qui sort de l'ordinaire : en 2009
     
    1. LA VILLE LA PLUS PEUPLÉE : Jérusalem, avec 773 000 habitants.
     
    2. LA VILLE LA PLUS ÂGÉE : Kfar Shemaryahou, dont 13% de sa population ont plus de 75 ans (contre 5% en moyenne nationale).
     
    3. LA VILLE LA PLUS JEUNE : Betar Illit, dont 64% de sa population ont moins de 17 ans (contre 32% en moyenne nationale).
     
    4. LA VILLE QUI GROSSIT LE PLUS VITE : Modiin Illit, qui a un taux de croissance démographique de 13,2% en 2009 (contre + 1,8% en moyenne nationale).
     
    5. LA VILLE AUX SALARIÉS LES PLUS AISÉS : Savyon, avec un salaire moyen de 14.300 shekels par mois (contre 7 025 shekels en moyenne nationale).
     
    6. LA VILLE QUI AFFICHE LES MEILLEURS RÉSULTATS SCOLAIRES : Kfar Tabor, avec 89% des élèves de Terminale qui décrochent le bac (contre 54% en moyenne nationale).
     
    7. LA VILLE QUI CONSOMME LE PLUS D'EAU : Savyon, avec 269 m3 d'eau par an et par habitant à usage domestique (contre 52 m3 en moyenne nationale).
     
    8. LA VILLE QUI PRODUIT LE PLUS D'ORDURES MÉNAGÈRES : Savyon et Kfar Shemaryahou, ex aequo, avec 4,9 kg par jour et par habitant (contre 1,7 kg en moyenne nationale).
     
    9. LA VILLE LA PLUS EMBOUTEILLÉE : Savyon, avec 756 véhicules motorisés pour 1000 habitants (contre 326 en moyenne nationale).
     
    10. LA VILLE LA PLUS PRÉCARISÉE : la localité bédouine de Tel Sheva dont 6,3% des ses habitants sont des allocataires du Revenu garanti (contre 1,5% en moyenne nationale).
 
 

Un pays où il fait bon vivre
 
 
 
Décidément, le retour sur sa terre fait toujours du bien.
 
Selon une étude de l'Université de Colombie (USA) qui porte sur 156 pays de 2010 à 2012, Israël est classée n° l 1 pour la satisfaction de ses habitants d'y vivre.
 
En tête du classement, on trouve les pays Scandinaves, le Danemark, la Norvège et la Suède; entre eux, ont réussi à s'intercaler la Suisse et la Hollande. Suivent à partir du 5ème rang, le Canada, la Finlande, l'Autriche, l'Islande et l'Australie.
Juste après, figure Israël dont les habitants ne semblent jamais avoir été aussi heureux d'y vivre ! Malgré les difficultés et les conflits avec ses voisins.
La satisfaction vient aussi du fait que des pays comme les USA (17ème), la France (25ème) ou la Russie (68ème) figurent derrière nous !
 
retour