Accueil
 

DIALOGUES AVEC DOLO
L'égérie de Roger Alfonsi
 

Les olives cassées
 
Quelquefois ça éclaboussait, mais on en riait. Chaque olive aplatie prenait le chemin de la Tinaja.
La nôtre était vernissée et de couleur verte, peut-être venait-elle de La RUCHE, mais plus probablement de la rue des Juifs .
Notre Mama y mettait des branches d'hinojo, des feuilles de laurier, un piment piquant, les longs, ceux qui emportent la G….e, beaucoup de sel, et le tout allait se reposer sous la SINGER .
Il fallait changer l'eau, mais je ne me souviens plus de la périodicité, ensuite il suffisait de les ramasser avec
une louche en bois trouée, et de les déguster .
Est-ce la raison pour laquelle on dit changer l'eau aux olives quand on va faire un Pissou … ?
 
- Pourquoi faut-il casser des Olives, disais-je à ma Mama, Chez ICHOUA y en a …… !
 
 
____________________ ____________________
 
Je vous présente Dolorès
 
 
 
Marché MICHELET, juste après son édification, en montant à droite, le premier marchand était Juif, et portait des culs de bouteille. Il avait aussi une énorme moustache noire, il débitait la morue salée qu'il extrayait de Cuvettes en Mosaïque prévues à cet effet. Il vendait les sardines salées, en provenance d'Espagne dans des caissettes rondes, et l'infinie variété d'olives, cassées ou pas. Nous l'appelions Mr ICHOUA ( Authentique ) mais j'ai toujours ignoré si c'était son vrai nom.
 
____________________ ____________________
 
 
Dolorès, nous présente un de ses plats favoris :
Des oeufs avec de la longanisse...
 
 
Confidences :
 
 
RIPPOL était de petite taille, très velu, un footballeur réputé.
 
 
juillet-août 2007
A bâtons rompus
 

Bd des Chasseurs, accolé à CITROEN, il y avait un Vulcanisateur, Mr ORTIZ qui réchappait, rustinait...!
Quelques fois il nous filait une vieille chambre à air, et si elle était importante, nous mettions un Fond de Caisses de Sardines Salées
en provenance d'ALICANTE, nous arrimions ce fond de Caisse avec des Cordes, Ficelles, à La Chambre à air et nous en faisions
un radeau, pour traverser le Port .
Les plus petites c'était pour nous amuser. On les lacérait pour en faire des STACKS .

Nous apprenions à nager " Aux BAINS PERSONNEAUX " Cueva Del AGUA juste derrière le PEDREGAL, nous avions pied.
Plus tard nous traversions le port en tenant d'une main nos frusques, ou alors l'un de nous prenait la barque du passeur moyennant une pièce avec nos vêtements, l'eau était limpide. Ce sont les fameux Docs Flottants qui ont pris cette place .
Les Bains Personneaux, ce n'était rien d'autre que quelques gros rochers qui faisaient office de jetée et donc à l'intérieur il s'était formé un petit bassin. Il y avait des Cabines de Bain, et une friteuse avec des chips. C'est à partir de cet endroit que se sont révélées nos Championnes locales
L'endroit était très prisé par les salpas, ou saupis, elles se prenaient à la mie de pain.
 
 
 
 
Histoires sans paroles
 
 

Haut de Page  Retour à l'accueil